16
Jan

Le samedi 7 octobre 2023, exactement 50 ans et un jour après la tragique guerre du Kippour du 6 octobre 1973, le monde a été témoin, non pas d’un affrontement millitaire conventionnel entre deux forces armées, mais d’une attaque planifiée contre des civils assassines de sang-froid par le Hamas et le Jihad Islamique – deux organisations terroristes dont l’objectif déclaré est la destruction de l’État d’Israël.

 

L’infiltration dans des maisons privées dans plusieurs villes d’Israël situées non loin de Gaza et le meurtre de femmes et d’enfants n’est pas une guerre mais un meurtre de masse – un pogrom perpétré par des assassins dont la seule idéologie est de tuer autant d’lsraéliens que possible.

 

Le meurtre et l’enlèvement de centaines de jeunes adultes innocents dont le seul crime était d’être israéliens et de participer au festival de musique Re’im 2023 situé à 6 km de la frontière de Gaza, n’est rien d’autre qu’un acte génocidaire qui devrait être condamné par le monde entier, y compris par les pays arabo-musulmans dans lesquels le caractère sacré de la vie est inscrit dans leur religion d’Etat – l’islam.

 

Les dirigeants des pays arabes devraient dénoncer le Hamas et son commandant millitaire, Mohammed Deïf, pour avoir profané le caractère sacré de la mosquée al-Aqsa en baptisant son opération génocidaire « Déluge d’al-Aqsa ».

 

Il incombe moralement aux rois, princes héritiers, présidents et premiers ministres des nations arabes de condamner sans ambiguïté Ismaël Haniyeh pour avoir cruellement dirigé une prière ad hoc célébrant les actions meurtrières du Hamas depuis la sécurité de son bureau au Qatar, alors que des femmes et des enfants israéliens innocents, juifs et musulmans, continuaient d’être assassinés par ses forces.

 

Ismaël Haniyeh, Yahya Sinwar, Mohammed Deïf et Ziyad al-Nakhalah, les dirigeants du Hamas et du Jihad Islamique, dont les mains sont tachées du sang de centaines d’innocents. devraient être traduits en justice et répondre de leurs crimes génocidaires- le Canada devrait parrainer une telle initiative.

 

La Fédération sépharade du canada condamne les organisations terrotistes Hamas et Jihad islamique pour leurs actes génocidaires et soutient fermement le peuple d’Israël en ces temps difficiles. En même temps, la Fédération sépharade du Canada continuera à travailler à l’édification de ponts entre les juifs et les musulmans de bonne foi au Canada, au Maroc et en Israël. Ce conflit n’est pas une guerre entre juifs et musulmans mais plutôt une confrontation entre te mal incarné par le Hamas, le Jihad islamique et le Hezbollah d’une part et l’humanisme d’autre part.

 

Avraham ELARAR

Président de la Fédération sépharade du Canada.

Leave A Comment